Pourquoi favoriser des produits de beauté éco responsables ?

Alors que notre société subit d’énormes bouleversements, dues en partie à des enjeux écologiques de taille, la vague du « clean beauty » (ou « beauté propre »), est désormais devenu viral ! Ce mouvement, autrefois tendance de niche, nous invite à adopter un mode de consommation plus sain et plus éthique.

Les femmes aujourd’hui sont constamment en quête de de transparence quant à la provenance et à la composition des produits qu’elles achètent aussi bien pour le secteur de l’agroalimentaire que pour la cosmétique ou bien le textile.

Naturel, vegan, bio, sans paraben, sans agent toxique, sans perturbateur endocrinien, sans tensioactifs irritants, sans huile minérale, sans huile de palme, sans dioxyde de titane… il est difficile de s’y retrouver et de savoir quel produit est bon pour soi et sa peau.

 

Pourquoi changer ses habitudes de consommation pour des produits plus propres ?

En effet, il est important de prendre soin de son corps et de sa santé et de choisir des produits appropriés mais l’impact environnemental de certains ingrédients spécifiques est aussi à prendre en compte.

Les microbilles, paillettes et huiles minérales : des effets désastreux sur l’environnement

Le plastic pollue notre planète, nos océans et tue les animaux qui y vivent, mais nous le savons, le but est désormais d’agir contre cela.

Qu’est-ce que les microbilles ?

Ce sont des petites particules en plastique contenus dans nos shampoings, gels douches, dentifrices et nos crèmes. Lorsque les emballages sont jetés après avoir été utilisés, les résidus de produits se retrouvent en contact avec les différents éléments de notre environnement.

Tout aussi néfaste, les paillettes, sont un autre type de particule de plastique que l’on retrouve dans les produits de beauté. Celles-ci sont trop fines pour être retenues par les stations d’épuration, elles ne se désintègrent jamais vraiment et finissent donc dans la nature, ingérées par les poissons et les mammifères marins.

Et enfin les huiles minérales, également mauvaises pour l’environnement. Elles sont issues de la pétrochimie et sont non biodégradables.

 

Quels ingrédients peuvent être qualifiés de « toxiques » ?

La toxicité estimée d’un ingrédient est différente en fonction des zones géographiques dans lesquelles nous vivons, en effet, la réglementation européenne étant plus sévère que la réglementation américaine ; Par exemple au sein de l’UE plus de 1300 substances sont interdites et des mesures telles que l’interdiction de tester les produits cosmétiques sur les animaux ont été prises.

Si les réglementations européennes sont aussi strictes c’est en partie car cela provient d’une demande des consommateurs. Les adeptes de la « clean beauty » sont particulièrement soucieux de la présence d’ingrédients agressifs et de produits chimiques de synthèse dans leurs cosmétiques.

Bien qu’ils ne soient pas tous toxiques, on essaie quand même d’éviter les colorants artificiels qui rendent la peau plus sensible, les huiles minérales (parafine et vaseline)  qui peuvent obstruer les pores, les silicones qui asphyxient la peau, le laurylsulfate de sodium (SLS) un tensio-actif sulfaté avec une puissante action détergente qui irrite la peau, les phtalates (DEHP, BBP, DIPP, DIBP, DMEP, DNPP, DBP) qui ont été classés comme substance cancérigènes et mutagènes, des émulsifiants des parfums de synthèse et les parabènes et évidemment certains  conservateurs controversés qui ont été liés au cancer du sein et à des problèmes de reproduction.

 

Comment choisir ses produits pour un soin quotidien ?

Il est tout à fait possible et facile de choisir des produits plus respectueux de la nature et notre corps et notre peau. Depuis quelques années, de nombreuses applications mobiles (et des équivalents desktop) ont été développées et nous permettent de décrypter simplement et rapidement les étiquettes des produits cosmétiques et leur fameuses composition INCI. 

Nous connaissons tous la célèbre application Yuka pour laquelle il suffit de scanner le code-barre du produit pour découvrir sa composition,une note ainsi que sa liste d’ingrédients et le risque associé à ceux-ci.

Vous pouvez également utiliser d’autres application similaires, spécialisées dans la Cosmétiques telles que Clean Beauty, Composcan, ingred, InciBeauty, Quelcosmetic, Skin Deep de l’Environmental Working Group, Skin Ninja, Clean Beauty d’Officinea, ou encore Think Dirty.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *